Triathlète-Attitude Index du Forum

Triathlète-Attitude
Forum sur le Triathlon permettant d'échanger sur ses entrainements, ses projets de courses, ses récits de courses et de faire partager son expérience----------------------------------- On peut venir qu'au Bar l'essentiel c'est d'aimer le sport!!!!!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 TRIATHLETE-ATTITUDE 
 
Tri M de Paris
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Triathlète-Attitude Index du Forum -> Vos Courses -> La Course
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Xiaozhu79


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2015
Messages: 541
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 10:46 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

J’annonce comme toujours un CR en mode pavé (digeste ou pas, à vous de juger, moi, je suis bavard et je vous raconte tout !), installez vous tranquillement et prenez le temps pour le lire si le cœur vous en dit.
 
Le Contexte
 
Vous l’aurez remarqué (ou pas d’ailleurs) mais je suis peu assidu niveau entrainement ces dernières semaines.
Autant de Février à Avril j’ai été appliqué sur la prépa de ma saison de CAP et plutôt content de ce que ça m’a apporté (pas forcément à la hauteur de mes espérances chronométriques mais je sais que ça ne vient pas en un claquement de doigts), autant depuis Avril, c’est dilettante totale.
J’avais, plus par envie que par reflexion, ciblé une distance IM mais mon impossibilité à m’entrainer correctement (que ce soit à cause de mon agenda tendu ou ma faible motivation à me faire mal) a vite eu raison de cet objectif.
Mon séjour à Nice avec mes 3 séances de vélos un peu pentues m’avaient motivé à partir sur un Half ou un L, ça me laissait 5 semaines de prépa, avec le foncier acquis, c’était jouable.
Mais là encore, impossible de m’entrainer sérieusement.
Au jeu du dossard qui se libère, on me propose il y a 10jours une place pour le tri Garmin de Paris, le tri que je critique régulièrement car je trouve (sur mon expérience en 2015) que l’orga n’est pas au niveau de l’évènement, que le prix est démesuré et que c’est le rdv de tous ceux qui veulent essayer le tri (oui, oui, je fais mon vieux con blasé alors que je suis passé par là).
Sauf que ça me manque quand même une petite épreuve, et ça semble assez calibré à mes contraintes d’agenda, de déplacement et de condition physique pas optimale.
Même si le Pat’ me trouve affuté et que je tiens une cadence 1 sortie vélo + 1 nat’ par semaine, et 1 cap de temps en temps (sans compter ma branlée hebdomadaire au tennis), je sais que ça ne ressemble pas à une prépa soignée, mais ça devrait le faire quand même pour bien m’amuser.
 
La Prépa
 
On ne va pas s’éterniser sur ce sujet, je partais avec de nobles intentions (inscription en Septembre en club natation loisir, vœu pieux de nager le crawl, prépa de cap jusqu’Avril….), que je n’ai pas concrétisées.
Manque de temps, manque de logistique mais aussi un manque d’envie, je me suis rendu compte rétrospectivement de l’impact qu’avait eu le Frenchman sur mon envie de me préparer durement et ma vision du sport en général.
Surtout, l’ami Pat’ m’avait dispensé un précieux conseil après mes innombrables prises de tête suite aux déceptions que je ressentais après nos courses effectuées ensemble : « Le tri, c’est pas ton métier, profite, fais toi plaisir et arrête de te prendre la tête ».
Dans les chiffres, depuis Mi Mars, ça nous donne :
·         j’ai fait 11 sorties vélo pour 550 kms (2 belles en montagne, une sur le littoral à très bien rouler, le reste sur mon parcours habituel, des fois en vélocité, des fois tranquille)
·         13 séances de natation (3 en eau libre avec pat’ avec de la distance, 1 en mer, le reste en piscine avec le club)
·         18 séances de CAP pour 141kms (grosse activité jusqu’avril, ralentissement depuis).
 
Concrètement, j’ai été fainéant en natation (mon point faible) mais je n’ai à ce jour pas trouvé la formule pour réussir à nager le crawl (je tiens peut-être une piste…), je l’ai joué peinard à vélo mais je sais que je me sens plutôt bien. Et j’ai plutôt bien tourné en CAP, j’ai vraiment progressé de ce côté tant sur la planification de mon entrainement que la qualité du travail et sur ce que j’en ai acquis.
 
L’Avant Course
 
Jay et surtout Patrick ont pu constater qu’en terme d’organisation, j’étais un peu à l’arrache…
Et avec ce Tri de Paris, je n’ai pas dérogé à la règle of course, avec une légère excuse tout de même.
Le vendredi, je n’ai pas encore récupéré tous les papiers de la personne qui me filait son dossard (en plein déménagement à Amsterdam) mais j’arrive à 18h à récupérer son ID et certificat médical, ça va le faire.
Samedi, retrait de dossard mais aussi fête de danse pour ma fille…et je me trimballe un début d’otite avec de la fièvre, je suis vraiment pas in the mood for Tri…sans aprler de l’orga bien merdique pour récupérer le sésame, et bien sûr la distance entre T1 (parc de la Villette) et T2 (tour eiffel).
Je dépose juste mes affaires à T2 et j’emmènerai vélo à T2 dimanche matin, j’ai un gros avantage, belle maman habite précisément à 50m du départ de la nat’, donc je peux y aller en voiture et la garer là bas, ça me laissera du temps pour me préparer.
Ca, c’est le plan, plutôt bien exécuté jusqu’à la préparation du vélo Samedi soir, chargement des sacs T1 et autres affaires dans la voiture…mais ça ne pouvait pas rester aussi parfait.
Grâce à l’otite, je n’arrive pas à m’endormir avant 4h du mat’…et je n’entends pas le réveil, j’ouvre les yeux en sursaut à 7h45.
Pour situer le contexte, j’habite dans le 14e (soit le Sud de Paris) et je dois déposer le vélo avant 8h30 à la Villette, soit dans le Nord.
Ptit dej vite expédié, je me réjouis quelque peu d’avoir tout préparé, il n’y a qu’à être à l’heure au parc à vélos et c’est plié.
Chose faite, je dépose le vélo, 8h25, tout va bien…à ceci près qu’en retournant à ma voiture (pour la déposer au parking de belle maman pour ceux qui n’ont pas suivi !), je em rends compte que j’ai oublié la puce de chrono…SHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIT !
2mins de brainstorming intense : je pars, je pars pas, je rentre chercher ou pas, comment ça se passe si je suis en retard au départ….et vraouuuum, démarrage en trombe, je fais Villette-14e-Villette en 28mins chrono (j’inclue mes 6 étages à pied) et je dépose ma voiture à 9h pile, je me dis que ça va le faire…
 
La Course
 
La Natation
Dans mes préparatifs, j’avais prévu une combi normale et une que j’ai coupée aux genoux et coudes, pour que ce soit plus pratique en brasse et selon températures de l’eau.
Vu que je suis officiellement en retard, j’enfile la plus simple et part pieds nus, en combard avec lunettes et bonnet dans les rues de paris pour rejoindre le départ Nat’.
Précisément la rue qui me sépare du parking et du départ, ça fait quand même halluciner 2/3 personnes de me voir comme ça.
Le GROS avantage de tout ce bordel, c’est que depuis le réveil tardif, je ne pense pas une fois à la course, à l’échauffement, à mon ravitaillement etc…j’essaie juste de prendre ce foutu départ !!!
Petit moment de grâce, j’arrive sur l’aire de départ, AC/DC – Thunderstruck qui pète dans les enceintes, et même s’il est 9h10, il y a encore du monde en attente, c’est du rooling start…OUUUUFFF !
Ajustement des lunettes, je me mets dans la file, l’eau est à 21, je me jette à l’eau et c’est parti.
En brasse donc, je suis toujours un chouette type qui évite de kicker les autres et prends soin de ne cogner personne.
Je me sens bien, pas trop de recherche de 2e souffle, les minutes défilent, je n’ai juste pas de repère visuel sur le parcours pour savoir où se trouve l’arrivée, je me fie donc au chrono de ma montre.
Par contre, il y a pas mal de monde et malgré mes efforts, ça commence à jouer des coudes, surtout qu’avec ma brasse et en étant parti vers la fin, je rattrape pas mal de mauvais crawleurs.
Gentil, gentil, je suis gentil, je suis gentil…non mais oh, on m’attrape les pieds ;..non mais oh, je mange une mandale…ah ouais ?
Qu’à cela ne tienne, je mets des coups de coude à ceux qui méritent et surtout, je passe sur un mec qui m’a énervé...pourquoi il m’a énervé ? Il crawle mal, je le rattrape, je m’écarte gentiment pour le dépasser et monsieur pas content, il brasse et me met des coups dans la tronche…et repart en crawl une fois devant moi.
1 fois, 2 fois…la 3e, je le suis en version fouine et quand j’arrive à son niveau, ziiiiiip, je lui passe dessus et le noie comme il se doit…you don’t mess with me guy !
Pas eu le temps de trop cogiter ou m’ennuyer, je vois 34mins à ma montre, j’en déduis que la fin est proche…bien foutue l’arrivée, rien à redire, la plate forme est top, je ne me sens pas à la ramasse…let’s gooo.
 
Chrono Nat’ : 36mins (ce qui était mon temps il y a deux ans à base de 3nat/semaine est devenu mon temps cette année en mode bastonnage et sans prépa nat…ce qui veut dire que j’ai encore amélioré ma brasse YOUPI !)
 
Un verre d’eau au ravito et j’enchaine…mais il pleut, le PAV est sur le gazon (avec de la gadoue ça et là, ça glisse ailleurs), pas idéal.
Par contre, je ressens l’avantage de l’expérience (pas folle mais acquise) des précédents tris : malgré une prépa light, je ne suis pas en oxy à la sortie de l’eau, je galope jusque mon vélo avec aisance et grâce !
Je croise un collègue qui part et 1ere déconvenue, j’avais prévu de mettre dès T1 mes chaussettes de CAP mais elles sont détrempées.
Je les glisse dans les poches de mon singlet (je suis en mode bas+haut), que j’avais déjà chargé la veille avec 2 gels et une barre de céréales et là, telle une vache normande, je me pisse dessus sans crier gare.
Les plus perspicaces auront peut être remarqué que je n’avais pas évoqué un don d’urine au canal, ma vessie a probablement subi le stress pré course…mais là, punaise, ça coule tout seul, j’éclate de rire.
Là où je rigole moins, c’est que mes manchettes sont détrempées aussi, mes lunettes aussi (je les glisse en poche arrière aussi du coup), le casque aussi…et ça glisse bien.
N’étant pas encore converti aux chaussures accrochées au vélo, j’enfile de suite mes chaussures, courir sur l’herbe n’est pas un handicap dans ce cas.
Et là, l’engorgement en sortie de parc, on est au niveau de la Villette et on doit partir sur du pavé lisse, avec rails…sous la pluie…ça gueule de partout ‘’attention aux chutes’’ et bien sur, t’as pas 10m sans des mecs à terre et déjà des pneus crevés.
Ce sera mon début de vélo le plus horrible que j’ai vécu.
 
Chrono T1 : 5mins (pav assez grand, je me suis pissé dessus…pas rapide mais en mode confort) (bizarrerie de la course, je suis crédité d’une natation en 41’51 mais pas de T1, j’en déduis que la puce ne s’est déclenchée qu’à la sortie du PAV)
 
Le Vélo
Gros stress donc la partie pavés lisses, et là, on vient sur la chaussée...et des foutus pavés de m****, j’avais pas prévu de me taper paris Roubaix.
L’an dernier, j’ai appris à rouler sur pavés et sous la pluie, donc en soi, ça ne me traumatise pas, mais ya des inconscients de partout et les mecs doublent, jouent des épaules alors qu’on a du gros pavé pas régulier, des bandes blanches (à chaque fois, j’ai en tête la hanche de Jerem’), des dos d’âne.
Bref, j’assure, je roule tranquille et ça, c’est pendant 2kms, je suis juste dégouté d’avance pour ma moyenne.
Une fois passée cette portion, autre moment pas agréable, le long du canal St martin, qui est en descente et super roulant…mais connaissant bien cette rue, je sais qu’il y a des dos d’âne en plastique hyper casse gueule (j’ai déjà fait l’experience en roller, à 25 km/h sur chaussée trempée, j’ai pleuré ma race !) donc je roule mais prudent.
Bastille, les pavés…et là, j’envoie. J’ai dû modifier mon prolongateur (ajouter un bridge pour el fermer) et le raccourcir, résultat je suis pas hyper à l’aise dessus, mais je sens, avec la )pluie et le vent, l’apport de la position plus aéro.
Mon premier 5km est fait en 13’, ça reflète la difficulté du début et mon extrême prudence.
Pas trop de groupes à ce niveau de la course, le fait qu’il pleuve et qu’on se prenne 1l d’eau dans la tronche si on veut suivre quelqu’un doit en décourager plus d’un.
Moi, je remonte pas mal de gens et avec 2 gars, on commence à pas trop mal se caler.
Ca roule bien jusque Longchamp, mon fief, où j’espère mettre à contribution ma connaissance du terrain…et là, grosse déception, le parcours a été modifié et là, c’est du n’importe quoi…5 demis tours au programme, dont un en bas d’une petite bosse, franchement, je en comprend pas l’orga….punaise, 5 demi tours, pile là où les gens roulent par gros paquets, ya encore pas mal de chutes, ça casse les moyennes…fuck quoi !
Par contre, niveau jambes et cuisses, j’ai mangé ma barre juste avant Longchamp, jsuis bien, ça tire pas trop...le top !
On revient sur les quais, je suis avec un le même gars depuis un moment et là, ça roule bien…et gros gros kiff, ça tourne, pont et Tour Eiffel en face, Montparnasse derrière…purée, c’est beau, ça roule…là, j’adore !
Petit hic par contre, je n’avais pas rechargé ma montre et là, plus de batterie, ça s’éteint…ça sent la cap au feeling !
La fin du vélo approche, on se fait sommer de descendre du vélo 20m avant la ligne, j’arrive à enlever une chaussure pas l’autre…pas grave, j’enquille.
 
Chrono Vélo : 1h15mins (j’ai clairement perdu 5mins sur le début de course, cf mes segments Strava sur le même parcours), je suis frustré mais pas déçu compte tenu des conditions et de ma prépa en dilettante J
 
Allez hop, direction mon emplacement, le tapis bleu détrempé sur un terrain rocailleux est pas des plus agréables, ya pleins de saleté. D’habitude ça me stresserait (j’aime courir les pieds nickel) mais là, rien à soja (blague de végétarien  Very Happy ), je pose le vélo, enfile chaussettes et chaussures, et je pars après m’être pris une dernière gorgée d’eau.
 
Chrono T1 : 3mins20, un poil long mais ya de la distance quand même
 
 
La Course à pied
 
Pas de montre, pas d’horloge pour m’indiquer l’heure, aucune notion de temps, je vais courir à la sensation et pour le moment, ça se passe pas trop mal.
Une collègue est venue encourager les personnes de mon taf qui participent et donc moment de gloire oblige, je bombe le torse, foulée aérienne (certes en descente, c’est plus facile).
Le parcours assez roulant consiste en une boucle avec montée du Trocadéro puis une deuxième même boucle sans la montée avec arrivée au pied de la Tour Eiffel.
Quelques marches à descendre, 2/3 petites bosses et le Trocadéro qui arrache bien les cuisses.
Moi, je gère toujours au souffle, j’ouvre la cage thoracique, je me sens bien quoi.
Un coup d’eau au seul ravito de la course (ça, c’est abusé, heureusement qu’il ne faisait pas chaud), une gorgée et c’est parti, j’entame ma 2e boucle.
C’est assez bizarre pour le coup de n’avoir aucune indication de vitesse ou de distance, je me dis que je suis grosso modo à 3kms de l’arrivée, les jambes sont là, j’essaie d’accélérer et ça passe.
Je rattrape un pote, lui propose de me suivre, il ne suit pas…et je me rends compte que si je peux parler, c’est que j’ai encore du souffle, donc je remets une couche.
On m’annonce le dernier kilo, je me fixe un mec en point de mire à rattraper, je m’assure que personne ne me suit et j’entame mon accélération finale.
Les jambes sont lourdes sur le dernier 100m mais je croque le mec et c’est fini.
Effacé le stress du départ, oubliées les conditions pourries, comme pour chaque tri, j’ai encore pris mon pied et je suis tout content de voir mes collègues en prendre tout autant.
Plus qu’à discuter, se ravitailler et récupérer ses affaires (moi, sans sac finisher, je suis avec mes affaires de course qui me semblent bien crades et peu confortables !) et rentrer à la maison pour analyser tout ça.
 
Chrono Cap : 45mins37 (je crois de ce que j’en ai vu qu’il y a 9.7km) soit mon temps de référence sur 10kms sec…
 
Chrono Total : 2h46, soit le temps que j’avais fait il y a deux ans dans de bien meilleures conditions météo, avec moins d’expérience aussi…clairement, je suis autant frustré (il manquait le soleil pour descendre sous les 2h40, il manquait de la volonté pour mieux taffer la natation) mais aussi très content d’un temps pas si dégueu.
 
L’Après
 
Voilà, c’est passé, j’ai pris mes endorphines, j’ai récupéré après une bonne nuit et j’ai encore une fois pris du plaisir, cette fois sans douleur, avec une espèce de maitrise toute nouvelle pour moi.
Mon travail de cap m’a permis désormais d’être régulier dans mes allures, de savoir gérer mon cardio et d’avoir un foncier qui me permet d’être à l’aise une fois la bonne allure trouvée, en fonction de la forme du moment.
A vélo aussi, je maitrise bien mieux le fait de rouler (seul ou à plusieurs), les cadences et développements, et quelques trajectoires plutôt bien gérées.
En natation , progression en glisse de brasse, en caisse aussi, ce qui est à la fois mon point sûr et mon point faible.
Le gros kif, c’est que je reprends du plaisir ces derniers mois à faire du sport, je ne me mets plus du tout de pression avec un plan de prépa que je n’arrive pas çà tenir…et il ne manque à mon bonheur qu’une victoire au tennis sur Patrick pour que tout soit parfait.
Je le remercie chaudement pour ces moments passés avec lui, ça participe grandement au fait que j’ai pu apprécier cette course, ce gars est une crème !
Sans vous oublier sur le forum, mine de rien, ça fait toujours un bien fou de partager nos émotions, nos interrogations et d’avoir toujours des conseils avisés, il ne me manque plus qu’un prof de crawl et je serais comblé !
 
Dossard M pour Chantilly fin Août, fuck la prépa, on verra ce que je pourrai placer comme sport cet été, par contre, si l’agenda s’y prête, je me ferai bien un Natureman…


edit : Pour satisfaire le voyeurisme de certain(e)s...









Dernière édition par Xiaozhu79 le Mer 5 Juil - 16:26 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Juil - 10:46 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Luby


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2016
Messages: 1 677

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 11:08 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Sacré Alex, entre la prépa et l'organisation, t'es un sacré barlou toi Mort de Rire

Par contre dans ton récit, cela ne donne pas envie ce tri, le parcours vélo a l'air archi foireux et le drafting avec la flotte a du en calmer plus d'un!
Tu t'en sors bien au vu de ta prépa.

Bon tu brasses bien mamie mec, c'est le temps que je mets sur 1500 en crawl 3T, toi aussi t'es agaçant.

Content que tu ais pu prendre ton shoot d'endrophine. Patoche a raison, c'est pas notre métier ni notre vie le triathlon, prise de plaisir et pas de pression.

Hâte de te voir à Chantilly et de prendre le départ ensemble!


Revenir en haut
Xiaozhu79


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2015
Messages: 541
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 11:24 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Je te l'ai dit, je suis en mode branleur, et comme à chaque fois ça passe, je n'ai pas la leçon salée qui devrait me faire changer de comportement et être plus sérieux  Mort de Rire


Honnêtement, ce tri, dans des conditions de météo foireuses, il n'est pas terrible et je trouve l'organisation dépassée (fallait voir la file d'attente au retrait de dossard, le faible nombre de ravitos au global, le parcours vélo dangereux).
Après, la nat dans le bassin de la Villette, c'est juste mythique pour tout parisien qui se respecte (j'envie ceux comme pat' qui ont nagé dans la Seine).
Oui, quelques uns ont été calmés pour le drafting et certaines portions (départ + 1/2 tours Boulogne) pas sympas du tout...mais le reste, il est roulant, yavait quand même du monde pour encourager et c'est juste un kif de rouler plein gaz dans Paris sans voiture  Okay


Une belle brasse coulée, et je pense vraiment qu'avec du travail, le -30mins sur 1500 est à ma portée...au prix de mes genoux, mes lombaires et de mes cuisses flinguées pour le reste du tri  Mr. Green


A Chantilly, on va bien rigoler, à condition que madame Lulu se soigne, je compte sur toi !


Revenir en haut
Luby


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2016
Messages: 1 677

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 11:31 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Promis Loulou, parce que je vais te mettre ta branlée sa race à Chantilly ahahaha Mort de Rire
En natation j'y compte bien, on va voir celui qui nage le plus vite (le brasseur invétéré ou la clé à molette crawleuse) Mr. Green et j'espère bien te mettre la misère à vélo! Comment ça je rêve?

Si tu veux gagner au tennis, on peut se faire une partie stu veux Razz t'es sur de gagner. Parce que le Patoche, il est remonté comme une pendule, il semble pas décidé à se laisser faire.

C'est clair que t'es un branleur, tu la joues tout au talent et ça passe. C'est fun.
Tu t'es amusé, c'est bien là le principal. Bon sinon, les photos elles sont où? Non parce que bon j'ai déjà vu ta trogne en privé (nan oh, n'imaginez rien les gens, j'ai dit la trogne Mr. Green ) mais on te voit pas dans l'effort, what's the fuck Question


Revenir en haut
la_pendule


En ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 114
Localisation: Dans les vignes entre Nantes et l'Anjou

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 11:48 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

J'ai pas encore lu la partie "sport" ni la réaction de Ludivine, mais rien que l'orga... t'es énorme Mr. Green

J'y retourne Mr. Green

Edit : ayé j'ai tout lu, bien maîtrisé franchement, top Okay

Bravo pour le vélo, avec des risques de glissades comme ça faut oser appuyer... surtout quand on roule en groupe avec le risque de chute devant toi qui t'embarque forcément derrière (demandez aux deux potes de chute de Cavendish hier...)

Et pure maîtrise la CAP, super temps franchement, sans montre en plus et t'avais l'air d'avoir encore la caisse, belle maîtrise Okay
_________________
Triathlon Club Nantais - La pendule triathlète


Revenir en haut
Patrick C


En ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 2 973
Localisation: Le plessis trévise

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 12:37 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Okay  avec toutes  ces embrouilles chouette chrono 
ton histoire me fait penser à un vieux film de bébél l homme de rio  Mr. Green
beau vélo et belle cap  Okay
il faut vraiment que tu te mettes au crawl , c est super fatiguant la brasse tu y laisse trop de force  Crying or Very sad
ne refais plus cette épreuve pourrie  Evil or Very Mad
pour l entrainement tu fais comme tu peux loulou , tu as boulot prenant ,une femme et 2 enfants 
quand au tennis tu vas m éclater bientot quand tu seras regulier au service  Razz
pour les tris longues distances il faut du temps pour s investir , prendre le départ à l arrache on y laisse notre santé 
je te kiffe mon pote  Razz
bravo encore pour ta course et ton CR  
_________________
Vivre c'est partager


Revenir en haut
Toto la Ballerine


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2016
Messages: 470
Localisation: Loire

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 13:33 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Bon...l'orga a appelé, ils te retire le poste " public relation manager"  Mr. Green


l'avantage c'est que la qualité de ton CR est inversement proportionnel à celle de la course, c'est te dire si j'ai pris mon pied en te lisant  Laughing


Chapeau pour la Cap, c'est vraiment un beau chrono  Okay




"Rien à Soja " ?
_________________
"Si tu gagnes, ne dis rien.
Si tu perds, encore moins"


Revenir en haut
Xiaozhu79


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2015
Messages: 541
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 13:43 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Luby a écrit:
Promis Loulou, parce que je vais te mettre ta branlée sa race à Chantilly ahahaha Mort de Rire
En natation j'y compte bien, on va voir celui qui nage le plus vite (le brasseur invétéré ou la clé à molette crawleuse) Mr. Green et j'espère bien te mettre la misère à vélo! Comment ça je rêve?

Si tu veux gagner au tennis, on peut se faire une partie stu veux Razz t'es sur de gagner. Parce que le Patoche, il est remonté comme une pendule, il semble pas décidé à se laisser faire.

C'est clair que t'es un branleur, tu la joues tout au talent et ça passe. C'est fun.
Tu t'es amusé, c'est bien là le principal. Bon sinon, les photos elles sont où? Non parce que bon j'ai déjà vu ta trogne en privé (nan oh, n'imaginez rien les gens, j'ai dit la trogne Mr. Green ) mais on te voit pas dans l'effort, what's the fuck Question





En natation, si tu continues de progresser (et ça ne fait aucun doute), tu vas vite être devant moi.
A vélo, avec ton nouveau joujou et encore de la progression, tu vas commencer à rouler fort, mais je devrais quand même te mettre un coup d'épaule si je roule un minimum cet été  Mr. Green
Moi, je veux gagner au tennis CONTRE PAT' ! Le mec aux coups de vicelards genre le revers choppé long de ligne...faut que je l'attrape !


Concernant les photos, je crois que je n'achète quasi jamais les photos (là, j'annonce, 12eur LA photo !!!) et en plus jsuis pas toujours fan d'afficher ma trogne sur le web (les complots, la CIA, les hackers, tout ça...)...surtout, ya rien de transcendant (ceci dit, c'est beaucoup mieux qu'au 10km de paris en Septembre  Mort de Rire ).


Revenir en haut
Xiaozhu79


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2015
Messages: 541
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 13:51 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

la_pendule a écrit:
J'ai pas encore lu la partie "sport" ni la réaction de Ludivine, mais rien que l'orga... t'es énorme Mr. Green

J'y retourne Mr. Green

Edit : ayé j'ai tout lu, bien maîtrisé franchement, top Okay

Bravo pour le vélo, avec des risques de glissades comme ça faut oser appuyer... surtout quand on roule en groupe avec le risque de chute devant toi qui t'embarque forcément derrière (demandez aux deux potes de chute de Cavendish hier...)

Et pure maîtrise la CAP, super temps franchement, sans montre en plus et t'avais l'air d'avoir encore la caisse, belle maîtrise Okay





Merci d'avoir tout lu, et merci tout court  Mr. Green




Je rêve d'avoir du vécu à vélo, mais sans les chutes ! Hier je regardais l'arrivée du Tour et ça fait bien mal.

J'ai essayé d'être prudent quand je le sentais pas et que le danger me semblait évident, le reste, c'est tout droit, route assez large et roulante, toi, t'aurais envoyé du lourd sur ce type de parcours.
Après, j'ai quand même évité de justesse un abruti qui a essayé une Cavendish et s'est pris un cône orange juste devant moi.


En tous cas, j'ai beaucoup appris avec mon pote qui me fait rouler dans sa roue, cad à 5cm de lui maxi, ma roue a hauteur de son pédalier...ou alors quand on suit un tracteur à 40 km/h, et là, faut pas se poser de question.

En tous cas, oui, j'ai senti une sorte de régularité tout le long, avec un peu de maitrise, et c'est fort agréable à ressentir, ça donne (un peu) l'envie de bosser un peu plus  Embarassed


Revenir en haut
Xiaozhu79


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2015
Messages: 541
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 14:03 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

@ Pat' : Merci mon chou pour tes compliments, je peux assurer en toute sincérité que tu n'es pas étranger à ma "performance" et au plaisir que j'ai pris.
Nos sessions natation/vélo/cap/tennis m'auront maintenu en forme et m'ont fait un bien fou mentalement.
Maintenant, c'est acquis, je ne me prendrai plus la tête, c'est beaucoup plus chouette comme ça.
Pour le crawl, faut approfondir la piste de mes épaules et trouver un bon prof pour enfin toucher le Graal du roulis d'épaules !
Et effectivement, sauf si on me prend par les sentiments en me refilant un dossard, on ne m'y reprendra plus dans ces orgas, ya plein de tris et de courses super sympas à faire.
Et moi aussi je te kiffe mon Loulou, change rien, t'es au top, surtout depuis que t'es encore plus affûté  Okay




@ Toto : un Toto et sa cheville folle qui prend son pied, je suis honoré  Cool
Niveau orga, franchement, je suis consterné. Autant j'aime pas les grosses machines genre Marathon de Paris ou Semi pour le monde que ça brasse, mais c'est carré, le retrait de dossard, les ravitos etc...
Là, c'est plutôt on profite de la marque Paris, Garmin, on fait cracher 100 boules aux gens et le reste, rien à faire.


Dernière édition par Xiaozhu79 le Mer 5 Juil - 14:10 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
la_pendule


En ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 114
Localisation: Dans les vignes entre Nantes et l'Anjou

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 14:06 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

@ Toto : rien à soja = rien à f...tre, je suppose à cause de la ressemblance entre le lait de soja et le dit liquide ? (pure spéculation, ça se trouve je suis complètement à côté de la plaque Mr. Green )

@Alex : j'aurais rien envoyé du tout car j'aurais été flippé de tomber Rolling Eyes Bien géré en tout cas Okay
_________________
Triathlon Club Nantais - La pendule triathlète


Revenir en haut
Luby


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2016
Messages: 1 677

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 14:12 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Cette fameuse photo de la We Run Paris qu'on ne verra jamais Mort de Rire

Revenir en haut
Xiaozhu79


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2015
Messages: 541
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 14:14 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

la_pendule a écrit:
@ Toto : rien à soja = rien à f...tre, je suppose à cause de la ressemblance entre le lait de soja et le dit liquide ? (pure spéculation, ça se trouve je suis complètement à côté de la plaque Mr. Green )

@Alex : j'aurais rien envoyé du tout car j'aurais été flippé de tomber Rolling Eyes Bien géré en tout cas Okay





Pas mal le rien à f*****, en fait c'est plutôt l'équivalent du rien à steak  Mr. Green
Oui, tu aurais été en flippe sur les pavés, les bandes blanches, les groupetto qui gueulent "A GAAAAUUUUUCHE", les demi tours....
Allez tiens, le parcours avec le mode "Antenne Rateau" à Boulogne 




Revenir en haut
Xiaozhu79


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2015
Messages: 541
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 14:16 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Luby a écrit:
Cette fameuse photo de la We Run Paris qu'on ne verra jamais Mort de Rire



Vous la verrez un jour, mais il faudra négocier sec, car là, c'est ZE dossier quoi !


Revenir en haut
la_pendule


En ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 114
Localisation: Dans les vignes entre Nantes et l'Anjou

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 14:17 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris Répondre en citant

Xiaozhu79 a écrit:
Pas mal le rien à f*****, en fait c'est plutôt l'équivalent du rien à steak  Mr. Green


Au début j'ai pensé à ça mais comme j'ai jamais entendu l'expression "rien à steak" je me suis dit que ça pouvait pas être ça Mr. Green

C'est une expression du 14ème arrondissement ? Mr. Green
_________________
Triathlon Club Nantais - La pendule triathlète


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:13 (2017)    Sujet du message: Tri M de Paris

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Triathlète-Attitude Index du Forum -> Vos Courses -> La Course Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com