Triathlète-Attitude Index du Forum

Triathlète-Attitude
Forum sur le Triathlon permettant d'échanger sur ses entrainements, ses projets de courses, ses récits de courses et de faire partager son expérience----------------------------------- On peut venir qu'au Bar l'essentiel c'est d'aimer le sport!!!!!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 TRIATHLETE-ATTITUDE 
 
Le Puy Firminy

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Triathlète-Attitude Index du Forum -> Vos Courses -> La Course
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bartouille42


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2016
Messages: 5
Localisation: Saint-Etienne

MessagePosté le: Mar 22 Nov - 17:15 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

Voila ma version :

Mon presque « Ultra » à moi.

Pour finir cette belle saison 2016 avec mon ami Julien (Toto pour les réseaux sociaux), nous avons décidé de nous lancer dans l’expérience LPF Le Puy Firminy. Fort de notre petite expérience de la Roanne Thiers l’année dernière (57 KM en 7H30), on c’était dit que 68 KM était un échelon raisonnable.
Donc nous voilà inscrit et comme chaque fois on se lance un petit objectif. Après plusieurs lectures du parcours nous fixons l’objectif à 8H30.
La journée de samedi a été interminable à attendre le départ de la maison fixé à 20H, faire et défaire 3 fois le sac, pas trop manger mais un peu quand même. Enfin l’heure arrive, je passe chercher Julien direction Firminy pour le départ de la navette direction Le Puy. Nous arrivons au stade de rugby vers 22h45, et on retrouve les 350 participants dans une minuscule salle, heureusement nous faisons connaissance de quelques coureurs avec qui on partage nos angoisses.
Minuit, le départ est donné par Laurent Wauquiez, notre feuille de route est simple, on court les plats les descentes et si on peut les faux plat aux alentours de 9 KM/H et on monte les côtes en marche rapide. Les premiers kilomètres on déroule en faisant connaissance d’un Parisien venu spécialement pour la course, il a environ 65 ans et il a prévu d’aller se balader dans le Beaujolais après la course avec sa femme qui est déjà loin derrière nous. Premier coup de massues.
On suit le roadbook de Julien et on arrive sur le premier ravito à 12KM en 1h20 pile dans les temps, heureusement que j’ai les yeux constamment posés la montre car il va vite le bougre plus de 10 KM/h. Une micro pause et on repart, il y a pas mal de coureurs avec qui nous faisons le yoyo. Notre objectif est d’arriver au ravito de Beaux en 3H20 il est au kilomètre 28. Tout en sachant qu’à Rosière il y aura un petit ravito pour refaire le plein des flasques pour arriver à Beaux bien hydraté. Et là premier coup de mou, on traverse le village de Rosière et pas de ravito. Ces points de repères sont importants pour nous car ils nous permettent de suivre notre évolution et aussi de sentir qu’on progresse. Un coureur nous dit qu’il n’y en a pas et qu’il faudra attendre Beaux, je vais devoir économiser l’eau et surtout serrez les dents. On décide alors avec Julien de prévoir une bonne pause à Beaux pour bien récupérer, quand miracle sous un abris en pierre au détour d’un virage la fameux ravito fantôme. Le gars a plein de produits, Gel, barre énergétique, rapide arrêt et on file à Beaux. Arrivé au premier vrai ravito, on prend une petite soupe on fait quelques étirements tout en s’apercevant qu’on a déjà 20 minutes de retard sur l’objectif.
Pas grave on attaque la fameuse descente de 6 Km sur Confolens à 7% de moyenne et là sur la route ca tape dans les jambes (sur tous les forum cette descente est réputée comme cassante), on passe même par un chemin type trail assez technique. On arrive sur Confolens dans le Bar du village qui fait office de ravito. Premier bilan, c’est chaud on a encore pris du retard et on a beaucoup beaucoup couru pour arriver jusque là. L’arrêt dans le bar surchauffé traine un peu, finalement on repart et un méchant silence s’instaure entre nous. On a dépassé les 5H de course, l’objectif est mort, on est au fond des gorges et au fond du trou, il fait froid. Chacun se demande comment allons-nous arriver à Monistrol, les jambes deviennent douloureuses, mon genou se réveille mon point dans le dos aussi. Rien ne va plus et intérieurement je me dis qu’il serait peut-être plus simple d’arrêter à Monistrol car c’est terminé, on a tout loupé, le chrono, la préparation (il reste plus de 30 KM et on est cuit). Mais je préfère ne rien dire à Julien de peur de lui mettre de mauvaises idées en tête. Pour me changer les idées j’ai pris mon MP3. Et là un petit miracle se produit, on termine la montée sur Monistrol toujours dans la douleur et sur la route, perdu au milieu de nul part, Charly (collègue de boulot) nous attend. Il est là car plusieurs de ses collègues participent aussi à la course, ils sont encore derrière nous. Il va terminer avec eux. Il m’avait envoyé un SMS pour savoir comment j’allais et où on en était. Il décide de nous accompagner sur les 3KM de la traversée de Monistrol. Pour faire bonne figure je relance la machine, Julien ne dit mot et Charly nous parle (ca c’est son truc de parler) mais surtout il nous encourage. On arrive au ravito, il fait demi tour. Les bénévoles nous demandent ce qu’on veut et là on est tellement à la rue qu’il nous est impossible de choisir. Finalement j’opte pour une soupe que je renverse à cause d’un gars vautré sur la table encore plus mal en point que nous. Je dis à Julien « c’était sympas de retrouver mon collègue mais je crois qu’il a fini de nous achever ». On ne regarde plus le roadbook que Julien a jeté depuis déjà pas mal de kilomètres. Allez un peu d’encouragement et on repart.
Et là les jambes répondent de nouveau, il y a 8 km jusqu’au prochain ravito, 5Km de plat et le reste de montée (mais de la grosse montée). On court les 5 Km au rythme qu’on c’est fixé au départ, du coup on retrouve le sourire en se disant que même après 50 Km on tiens le rythme. Après réflexion, l’intervention de Charly nous a fait beaucoup de bien dans la tête. On attaque la montée avant le ravito à 3 km, et là on se met en mode PacMan, on reprend 5 coureurs. 2 eme effet bonheur.
Finalement l’arrêt à La Chapelle d’Aurec sera très rapide, moins de 3 minutes. De toute façon avec le coup de froid de Confolens je ne peux plus rien avaler. On a retrouvé le sourire, les jambes et le mental, il le faut car on va attaquer la partie la plus difficile, une descente à pique de 3 Km dans les gorges de la Seméne et une remontée toute aussi difficile. Le profil de se passage est du pur trail, mono trace, gros rochers, tout ce que j’aime. Et là je réactive le mode PacMan++, sur ce passage on reprend facile une quinzaine de coureur, dans le descente la vitesse dépasse régulièrement les 12 Km/H. Passé cette difficulté, on arrive au dernier ravito et ses fameuses crêpes, on s’en jette une petite. Il est 8H30 on devrait être à l’arrivée, mais on se dit surtout qu’on avait fixé un objectif beaucoup trop élevé.
On se lance dans la descente sur Firminy, il reste un peu plus de 5 KM, la première longue descente se fait sur du goudron et là on redépose littéralement encore quelques coureurs, dernière montée de 2Km qui pique les cuisses mais on s’en fou on s’arrrache et on marche à plus de 7Km/H et enfin pour finir on lance le sprint sur les 700 derniers mètres.
On passe l’arche d’arrivée en 9H11, on se tombe dans les bras on s’embrasse on est heureux. On rentre dans la buvette, on récupère notre lot et surtout notre classement 90 et 91 eme c’est pas mal finalement. On s’offre une petite bière bien méritée et on rentre à la maison. J’arrive dans mon canapé, un petit dodo d’une heure et le reste de la journée se passera en famille.
Je prends quand même le temps de décharger ma montre et là la satisfaction revient. Au final on aura quand même réellement couru plus de 45 km pour un temps de déplacement de 8H31 (notre objectif) et finalement la fatigue d’après course n’est pas trop forte.
Le bilan est finalement positif, on a terminé et surtout on a couru au rythme fixé toute la course malgré la douleur, finalement on était pas si mal préparé.
En tout cas quel pied de partager toutes ces courses avec mon pote Julien, et quelle balade. Mais on est quand même un peu barge de se lancer de ce genre de course avec notre petit niveau.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Nov - 17:15 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mostro


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2016
Messages: 233
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Mar 22 Nov - 17:47 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

Bartouille42 a écrit:
même un peu barge de se lancer de ce genre de course avec notre petit niveau.



Supporter Toto 9H11, oui faut être barge !!


Bravo pour la course  Okay


Revenir en haut
Luby


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2016
Messages: 1 681

MessagePosté le: Mar 22 Nov - 18:56 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

Barges ou pas, vous l'avez fait! Bien joué les mecs  Smile

Ahahaha Mostro Mort de Rire


Revenir en haut
dECEIT70


Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2012
Messages: 7 081

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 13:55 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

Et c'est là qu'on se rend compte de l'importance du mental...

C'est pour çà que VMA, VO²max, AS10, FC%, PMA et tout le toutim, on s'en bat les escalopes!

Il faut travailler l'ancrage, la projection positive, être bienveillant vis à vis de soi-même (et ici, de son compagnon de galère!) et sortir de sa putain de zone de confort!
Bravo à vous deux, les sbires!

Okay Okay Okay


Revenir en haut
la_pendule


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 117
Localisation: Dans les vignes entre Nantes et l'Anjou

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 14:11 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

Pour ce genre de course évidemment, on est quand même loin d'un triathlon (dans le sens, ça n'a aucun rapport) Wink
_________________
Triathlon Club Nantais - La pendule triathlète


Revenir en haut
Patrick C


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 2 982
Localisation: Le plessis trévise

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 14:19 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

Okay un gros mental , et un super moment de partage avec un pote
vous etes un peu barge c est sur Mr. Green
_________________
Vivre c'est partager


Revenir en haut
Toto la Ballerine


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2016
Messages: 472
Localisation: Loire

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 14:44 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

mostro a écrit:
Bartouille42 a écrit:








Supporter Toto 9H11, oui faut être barge !!







Couché !  Mr. Green





la_pendule a écrit:
Pour ce genre de course évidemment, on est quand même loin d'un triathlon (dans le sens, ça n'a aucun rapport) Wink







Un gros mental est une capacité qui transcende le strict champ d'une discipline


Je plussoie debout avec ce que dit Deceit : le mental est une paramètre déterminant, dès lors que l'on prend un dossard. Et comme le reste, le mental peux se "travailler" et s'améliorer. 


C'est (aussi) pourquoi en période hivernale on fait ce type d'épreuve, pour se renforcer dans la tête. J'aime bien écouter de la zik mais je n'emmène jamais d'écouteurs pour la Cap parce que je trouve dommage de shunter la dimension "intérieur" de résistance sur des seances type EF.


Et je sais que la prochaine fois où je vais me trouver à la ramasse en vélo ou en Cap sur un M, je me dirais "P... t'es remonté de Confolent avec deux guibolles de plomb et t'as avalé les 25 bornes qui restaient alors tu vas pas chouiner pour finir les 3 qui te reste"  Mr. Green




Et encore, j'ai jamais dépassé la distance olympique en tri mais il est évident que plus le format s'allonge, plus ce paramètre prend de l'importance  Wink
_________________
"Si tu gagnes, ne dis rien.
Si tu perds, encore moins"


Revenir en haut
la_pendule


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 117
Localisation: Dans les vignes entre Nantes et l'Anjou

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 15:00 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

Ah ça, il est clair que le mental fait partie intégrante de la préparation, personne ne remet ça en cause je pense.

Mais rejeter tout approche scientifique pour toute préparation, je sais pas si c'est une bonne option. Je parle de rejeter, pas d'en tenir compte ou non. Et je ne parle pas de cette course là, qui, en effet, puise principalement dans le mental, on est tous d'accord.
_________________
Triathlon Club Nantais - La pendule triathlète


Revenir en haut
dECEIT70


Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2012
Messages: 7 081

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 16:55 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

dECEIT70 a écrit:

C'est pour çà que VMA, VO²max, AS10, FC%, PMA et tout le toutim, on s'en bat les escalopes!


Je peux même plus faire de la provoc'... c'est triste! Mais où qu'on va, ma bonne dame? Rolling Eyes
N'empêche, pour le long, je préfère avoir un p'tit physique et un gros mental que l'inverse...

Mr. Green


Revenir en haut
la_pendule


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 117
Localisation: Dans les vignes entre Nantes et l'Anjou

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 21:37 (2016)    Sujet du message: Le Puy Firminy Répondre en citant

Ça peut se comprendre, plus c'est long, plus le mental est important, plus c'est court, plus faut se déchirer physiquement Okay
_________________
Triathlon Club Nantais - La pendule triathlète


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:19 (2017)    Sujet du message: Le Puy Firminy

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Triathlète-Attitude Index du Forum -> Vos Courses -> La Course Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com